David Michaels – Splinter Cell, tome 1: Cellule Dissidente

 

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/covers/95/95724/couv44980710.jpg

 

Il me tardait de me lancer dans cette nouvelle aventure.

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu de livre d’espionnage…

 

L’histoire:

Nom: Sam Fisher.
Profession : membre opérationnel de Splinter Cell, cellule dissidente d’une branche secrète de la NSA. Spécialiste des missions d’infiltration les plus périlleuses.
Capable de neutraliser et de contrer les factions terroristes n’importe où sur la planète.
Pour protéger l’Amérique, Sam Fisher a tous les droits: espionner, détruire, tuer.
Ses meilleures armes : sa force destructrice et sa volonté dévastatrice.
  

Je me suis régalée dès le début, en lisant la première mission de Sam Fisher. 

L’histoire, puisque le résumé n’explique pas vraiment ce qu’il se passe en détail dans ce livre, se passe en majorité
au Moyen-Orient (Iran, Irak, Turquie etc).

L’organisation a vent de menaces terroristes très importantes et plusieurs memebres des Splinter Cell sont
abattus.

Sam doit enquêter discrètement, mettre des bâtons dans les roues si possible, et rentrer vivant dans le meilleur des
cas https://i0.wp.com/r18.imgfast.net/users/1811/16/01/72/smiles/783247815.gif
.

Il se trouve d’ailleurs impliqué personnellement dans ces complots.

 

Je reconnais, au début, avoir été un tout petit peu de déçue à la lecture de certains clichés (en même temps, ce livre a presque 10 ans, alors…): l’américain dans une suite de
luxe qui ouvre la porte en jogging, une serviette humide autour du cou, par exemple ^^; ou la femme de ménage qui trouve les corps et se met à hurler… ou cet homme qui se fait tirer dessus et
qui tombe (je vous le donne dans le mille) sur la desserte contenant assiettes et plats en tout genre qui, forcément, valdinguent dans la pièce https://i1.wp.com/r18.imgfast.net/users/1811/16/01/72/smiles/248604097.gif

 

Mais bon… Le reste du livre valant un bon roman, on oublie vite ces petits défauts (surtout que je n’ai noté que
ceux-là…) https://i0.wp.com/r18.imgfast.net/users/1811/16/01/72/smiles/1689387882.gif

 

J’avoue aussi m’être un peu attendue à une intrigue pleine d’action, un peu à la Jason Bourne ( https://i1.wp.com/kay-smiley.info/images/6937.gif ), mais en fait non. Il y a de l’action, mais le personnage est totalement différent et les évènements sont moins spectaculaire
que ce que l’on peut voir dans le(s) film(s).

En même temps, tant mieux.

L’histoire est plus crédible (le type qui se fait tirer dessus 15 fois mais qui survit encore, c’est lassant…) et
on s’attarde beaucoup plus sur les personnages.

D’ailleurs, Sam Fisher est très loin de la caricature de l’espion froid et méthodique qu’on a l’habitude de
voir.

Il décrit beaucoup ses sentiments, ce qu’il ressent, ce qu’il doit faire, etc.

Il a de l’humour et reste finalement un type assez sobre et timide dans la vie de tous les jours.

 

Ma plus grosse difficulté a été la lecture à la 1° personne.

Une écriture à la 3° personne et au passé-simple aurait fait gagner en intensité, je pense (avis tout à fait
personnel, bien sûr ^^).

 

L’écriture est fluide, les petits chapitres s’enchaînent assez vite, ce qui permet une lecture rapide et efficace de
l’histoire.

 

Une chose m’a beaucoup impressionée: les explications géopolitiques très poussées et très pointues, ainsi que les
descriptions des pays où se joue l’action.

J’avoue m’être tout à fait bien retrouvée dans ces pays décrits par le personnage principal qui semblait connaitre
sur le bout des doigts (via l’auteur, bien sûr) le climat, le paysage, les habitudes des autochtones et tout ce qui englobe le pays où il se trouvait (politique et habitudes alimentaires
comprises).

 

J’ai également beaucoup aimé sa connaissance des armes et autres gadgets militaires dans les moindres détails.

C’était vraiment très précis et très détaillé, et j’ai même pu chercher sur internet à quoi ressemblait tous les
dispositifs pour avoir une idée exate de ce
qu’il utilisait.

 

Bien sûr, je ne comparerais en rien cette oeuvre au jeu vidéo dont il est issu, car je n’y ai jamais joué. Donc,
impossible pour moi de dire s’il rend aussi bien (ou pas) que le jeu.

 

Bref, même si cette oeuvre n’est pas excellentissime, j’ai passé un très moment avec:


https://i2.wp.com/img707.imageshack.us/img707/8981/47trsbien.jpg

 

 

https://i1.wp.com/img545.imageshack.us/img545/296/objectifpal2013.jpg Challenge Objectif PAL 2013 
(7/200)

 

https://i1.wp.com/img824.imageshack.us/img824/7553/leonardodicaprioleonardp.jpg
Challenge « Je veux du Héros! » 2°
version

 


 

Partager l’article !
 
David Michaels – Splinter Cell, tome 1: Cellule Dissidente:
 

 

Il me tardait de me lancer dans cette no …

3 réflexions sur « David Michaels – Splinter Cell, tome 1: Cellule Dissidente »

  1. Haan ! Un livre sur l’univers de Splinter Cell !!! Je savais pas que ça existait !!!

    Il me tenterait bien dis donc ^^

  2. J’y ai jamais joué, je suis pas très douée avec les jeux où il faut tuer tout le monde xD Mais je connais par des copains ^^

    Je viendrais te laisser un mot si je le lis 😉 

    biz 

Les commentaires sont fermés.